Welcome to PBI Canada - Making Space For Peace

Vous souvenez-vous de ce garçon qui vous maltraitait quand vous étiez à l’école? Celui qui vous persécutait sans raison? Qui vous menaçait? Qui vous intimidait?

Souvenez-vous de ce que vous ressentiez. Souvenez-vous de l’isolement, de la solitude, de la peur et du silence forcé.

La plupart d’entre nous ont connu ce genre d’expériences dans notre enfance. Mais en grandissant, ces craintes et ces appréhensions se sont dissipées.
Ici, au Canada, nous tenons nos droits et notre sécurité personnelle pour acquis. Notre système judiciaire est juste. Nos médias rapportent ouvertement et librement les injustices et les abus.

Mais ce n’est pas le cas partout dans le monde. Dans plusieurs pays d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie, la société civile est un rêve qui est bien loin de la réalité.

En Colombie, un avocat des droits de la personne représentant les proches parents des victimes dans 65 cas d’exécutions extrajudiciaires a reçu maintes menaces d’assassinat. À quelques occasions, trois individus ont tenté de pénétrer chez lui. Il plaisante en disant qu’il n’a plus besoin de crème solaire puisqu’il ne voit plus la lumière du soleil : être à l’extérieur faisant de lui une cible facile, ses déplacements se limitent à aller de chez lui à sa voiture et de sa voiture à son bureau.

Au Népal, une jeune journaliste qui écrit sur l’oppression et la violence qu’endurent les femmes s’est fait cambrioler à plusieurs reprises. Après qu’une de ses collègues, elle aussi journaliste, se soit fait tuer, une croix a été peinte sur sa porte, avec le message « tu es la prochaine ». Malgré les risques, elle sait que son pays ne connaîtra pas de paix durable si sa voix et celle des autres se taisent.

Nous appelons les gens comme Jorge et Kolika des défenseurs des droits de la personne. Les Brigades de paix internationales (Peace Brigades International en anglais, ou PBI) ont trouvé une solution face aux dangers qu’affrontent ces personnes dans leur lutte pour améliorer leurs communautés et pour faire des droits de la personne une réalité pour tous. Cette solution s’appelle l’« accompagnement protecteur ».

Quand les défenseurs des droits de la personne marchent dans la rue ou prennent la parole en public avec quelqu’un venant du Canada, d’Europe ou des États-Unis à leurs côtés, ils sont plus en sécurité. Il y a moins de risques que la police et les paramilitaires les menacent, les battent ou les tuent lorsque des témoins internationaux sont présents.

Au cours des dernières décennies, l’accompagnement protecteur a fait ses preuves en tant que stratégie de protection de ces défenseurs des droits de la personne, leur permettant ainsi de poursuivre leur importante mission.

Une fois invités par des militants locaux, nos volontaires internationaux agissent comme les yeux et les oreilles du Canada et du monde. Non seulement accompagnent-ils les défenseurs des droits de la personne, mais ils servent également de « radar des droits de la personne » pour le Canada. Les gouvernements et les médias comptent sur notre réseau pour les tenir au courant de l’évolution de la situation des droits de la personne dans les zones sensibles.

Actuellement, nos volontaires internationaux sont en Colombie, au Guatemala, en Indonésie, au Mexique et au Népal, assurant une présence internationale auprès de plus de 45 organisations comprenant des leaders syndicaux, religieux et paysans, des communautés déplacées dans leur propre pays et des exilés de retour chez eux. Au fil des ans, nous avons reçu diverses distinctions d’envergure internationale en guise de reconnaissance de notre travail, la plus prestigieuse de toutes étant certainement notre nomination au prix Nobel de la paix.

Voici donc la garantie que nous offrons aux personnes que nous protégeons : elles peuvent mener à bien leur travail tout en sachant que si quelque chose leur arrive, le monde entier le saura immédiatement et agira.

Collectivement et individuellement, nous sommes ce qui permet aux Brigades de paix internationales de protéger les défenseurs des droits de la personne.

Nothing serves to protect human rights more effectively than when we stand up for each other's rights. That is the very essence of Peace Brigades International. It is people standing alongside other people - watching, documenting, speaking out - all in the name of human rights protection. In doing so, Peace Brigades brings courage, humanity and vigilance to the front lines of human rights violations and makes a real difference in the lives of women, men and young people working for equality and justice in their communities.  It is that simple.  It is that powerful.  And it is so vitally important.

Alex Neve, Secretary General, Amnesty International, Canada, English Section